arc-boutant

arc-boutant [ arkbutɑ̃ ] n. m. VAR. arcboutant
• 1387; de arc et boutant, de bouter
1Archit. Maçonnerie en forme d'arc qui s'appuie sur un contrefort (ou culée) pour soutenir de l'extérieur un mur subissant la poussée d'une voûte ou d'un arc. Les arcs-boutants d'une cathédrale gothique. « Notre vie ressemble à ces bâtisses fragiles, étayées dans le ciel par des arcs-boutants » (Chateaubriand).
2Mar. Pièce servant à maintenir l'écartement des galhaubans. Bossoir servant à suspendre les embarcations. bossoir, portemanteau (4o).

arc-boutant, arcs-boutants nom masculin (de arc et bouter, pousser) Organe de contrebutement extérieur des voûtes gothiques, employé en nombre, et fait d'un arc rampant surmonté d'un petit mur plein ou à claire-voie. Fourchette d'un parapluie. Chez les animaux, synonyme de barre. ● arc-boutant, arcs-boutants (difficultés) nom masculin (de arc et bouter, pousser) Orthographe Avec trait d'union. - Plur. : des arcs-boutants. ● arc-boutant, arcs-boutants (synonymes) nom masculin (de arc et bouter, pousser) Organe de contrebutement extérieur des voÛtes gothiques, employé en nombre...
Synonymes :
- étai
- étançon
Synonymes :

arc-boutant
n. m. ARCHI Maçonnerie en forme d'arc qui sert de soutien extérieur à un mur ou à une voûte. Des arcs-boutants.

⇒ARC-BOUTANT, subst. masc.
A.— ARCHIT., CONSTR., gén. au plur. Construction en arc rampant ou en plein cintre dont l'extrémité s'appuie sur un contrefort, et servant à soutenir extérieurement un édifice en empêchant l'écartement des murs. Arcs-boutants d'une église; arc-boutant gothique; contrefort en arc-boutant :
1. Le style gothique (...) n'a pas honte d'entourer son édifice d'arcs-boutants qui lui prêtent appui dans tous les sens, et, si l'œil n'y était fait, lui donneraient l'apparence d'un bâtiment qui menace ruine.
STENDHAL, Mémoires d'un touriste, t. 1, 1838, p. 61.
2. Ayant un immense édifice à construire, je partirai du même principe; mais comme les moyens dont je dispose sont, relativement à la dimension, très faibles, ce ne sera pas par des dépressions et de légères inclinaisons de piles que je pourrai empêcher l'écartement des constructions, ce sera par des arcs-boutants, par des contre-forts, par un système d'étayement extérieur.
VIOLLET-LE-DUC, Entretiens sur l'archit., t. 1, 1863, p. 457.
3. Bien des églises gothiques sont admirables de face qui, vues de côté, présentent un barbare enchevêtrement de lignes. Un Grec de la grande époque n'eût pas compris la splendeur des arcs-boutants de Notre-Dame et n'y eût vu sans doute qu'un assez pauvre expédient destiné à sauver un édifice malade.
GREEN, Journal, 1935-39, p. 194.
B.— P. anal. Toute chose servant d'appui ou s'appuyant à une autre.
1. Dans la lang. cour. :
4. ... ce corps se tordait sous la douleur (...). La malheureuse avait fait deux arcs-boutants de ses jambes, en les appuyant sur une espèce de commode...
BALZAC, La Muse du département, 1844, p. 129.
2. Dans la lang. techn.
a) ANAT. Structure anatomique s'appuyant sur une autre et formant arc avec elle. Arc-boutant ostéo-cartilagineux (G. GÉRARD, Manuel d'anat. hum., 1912, p. 109); arc-boutant zygomatique (G. GÉRARD, Manuel d' anat. hum., 1912 p. 57).
b) CHARPENT. Pièce de charpente en bois servant de soutien à un mur. Synon. étai.
c) MARINE
Pièce de bois ou de fer servant à maintenir les galhaubans écartés. Arcs-boutants affourchés, arcs-boutants ronds.
Pièce servant à relier les baux et les barrots pour éviter le jeu.
Rem. Attesté ds WILL. 1831, Ac. Compl. 1842, BESCH. 1845, Lar. 19e.
SYNT. Arc-boutant ferré. Petit mât servant de bout-dehors à une vergue lorsque l'on veut y fixer des bonnettes. Arc-boutant de Beaupré (ou de martingale). Espar placé verticalement au-dessous du beaupré et destiné à maintenir les martingales (cf. J. GALOPIN, Cours de lang. mar. Matelotage et technol., 1925, p. 61). Arc-boutant de Coitte (ou de ber). Pièces de bois destinées à consolider les bers d'un bâtiment (attesté ds Lar. 19e, Nouv. Lar. ill., WILL. 1831). Arc-boutant de Misaine. Minot, pistolet d'armure sur lequel vient s'amurer la misaine (d'apr. ROB.).
d) SERRURERIE
Barreau servant à bouter une grille, un balcon, ... (cf. E. ROBINOT, Vérification, métré et pratique des trav. du bât., t. 3, 1928, p. 36).
Barre d'une porte cochère. Synon. pied-de-biche.
e) TECHNOLOGIE
Vx. Arcs-boutants d'un train de carrosse. Verges destinées à tenir en état les montants du carrosse.
Arcs-boutants d'un parapluie. Partie de l'armature qui supporte les baleines lorsque le parapluie est ouvert. Synon. fourchette.
Rem. Arc-boutant est utilisé dans la lang. littér. comme symb. notamment de l'appui énergique donné à une cause, etc. :
5. ... l'Assemblée nationale étant le seul arc-boutant de l'Empire, l'unique et dernier dépôt de l'autorité publique, la déserter, la renier, la démentir scandaleusement, c'était se démentir soi-même; ...
Le Moniteur, t. 2, 1789, p. 413.
6. Ce Procureur-général, toujours nommé député par la ville de Provins, est un des arcs-boutants du Centre à la Chambre.
BALZAC, Le Député d'Arcis, 1847, p. 315.
P. métaph. :
7. ... les modulations éloignées, vraies passerelles légères, arcs-boutants aériens, n'apparaissent qu'entre les divers développements élevés au-dessus [des] assises qui les supportent.
V. D'INDY, Cours de compos. musicale, t. 2, 1897-1900, p. 260.
PRONONC. :[]. BARBEAU-RODHE 1930 donne également la possibilité d'une prononc. : arg- (sonorisation de [k]). Tous les dict. hist. (de FÉR. 1768 à DG) transcrivent le mot sans [k]. Ex. ds DG : àr-bou-tan. Cf. à ce sujet arc; pour le plur. du mot, cf. ibid.
ÉTYMOL. ET HIST. — 1. 1387 « arc de maçonnerie qui, s'appuyant contre un contrefort extérieur, butte contre une voûte pour la soutenir » (A. Aube G 345, reg. 3 ds GDF. Compl. : L'arc boutent de croye); 2. 1687 arcboutans, arboutans; mar. « pièce de bois servant d'appui, de contrefort » (DESROCHES, Dict. des Termes propres de Mar. ds JAL2 : arcboutant, espèce de petits Masts de 25 à 30 pieds de long ferrés par un bout avec un fer à trois pointes, de six, à huit pouces de longueur, dont l'usage est de tenir les escoutes des bonnettes en éstuy, et de repousser un autre vaisseau, s'il venoit à l'abordage).
Composé de arc et du part. prés. de bouter.
STAT. — Fréq. abs. littér. :90.
BBG. — BARB.-CAD. 1963. — BARBER. 1969. — BÉL. 1957. — Canada 1930. — CHABAT 1881. — CHESN. 1857. — GRUSS 1952. — JAL 1848. — JOSSIER 1881. — MARCEL 1938. — NOËL 1968. — NOTER-LÉC. 1912. — SOÉ-DUP. 1906. — TIMM. 1892. — VIOLLET 1875. — WILL. 1831.

arc-boutant [aʀkbutɑ̃] n. m.
ÉTYM. 1387; de arc, et boutant, p. prés. de bouter.
1 Arc de maçonnerie qui s'appuie sur un contrefort ( Culée) pour soutenir de l'extérieur ( Contrebuter) une voûte, un mur. || L'arc-boutant « neutralise les poussées localisées des voûtes gothiques sur croisée d'ogives » (Réau).Construire des arcs-boutants en avant des piles d'un pont pour briser les glaces. Brise-glace.Par anal. Tout ce qui peut servir de soutien.
1 Notre vie ressemble à ces bâtisses fragiles, étayées dans le ciel par des arcs-boutants : ils ne s'écroulent pas à la fois, mais se détachent successivement; ils appuient encore quelque galerie, quand déjà ils manquent au sanctuaire ou au berceau de l'édifice.
Chateaubriand, Mémoires d'outre-tombe, t. II, p. 362.
2 Rivés à leur barre comme deux arcs-boutants de marbre (…)
Loti, Pêcheur d'Islande, II, I.
2 Techn. Pièce qui sert de soutien. Contrefiche, contrefort, étai.
Mar. Pièce servant à maintenir l'écartement des galhaubans. Bossoir servant à suspendre les embarcations. Bossoir, porte-manteau. || Arc-boutant soutenant une machine à mâter. Guiterne. || Arc-boutant sur lequel s'amure la misaine. Minot, pistolet (d'amure), porte-lof.
Barreau servant à contrebuter la poussée d'une grille, d'un balcon.
Barre d'une porte cochère.
Partie de l'armature d'un parapluie qui supporte les baleines.
3 Structure anatomique s'appuyant sur une autre.
4 Fig., littér. (Métaphore du sens 1.). Ce qui appuie fortement une cause, une politique.
DÉR. Arc-bouter.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Arc boutant — Arcs boutants de Notre Dame de Paris L arc boutant ou arcboutant est un élément typique de l architecture gothique. C est un étai formé d un arc en maçonnerie qui contre bute la poussée latérale des voûtes en croisée d ogives et les achem …   Wikipédia en Français

  • arc-boutant — Arc boutant. s. m. Arc ou demy arc qui soustient une muraille. Les Arc boutants d une Eglise. Il se dit de plusieurs autres choses qui servent soustenir & appuyer. Les Arcs boutants d un carrosse. On dit figur. qu Un homme est l arc boutant d une …   Dictionnaire de l'Académie française

  • arc-boutant — ARC BOUTANT. s. m. (Le C ne se prononce point.) Pilier qui finit en demi arc, et qui sert à soutenir une voûte. Un des arcs boutans de la voûte est tombé. En parlant d Un train de carrosse, on appelle Arcs boutans, Les verges qui servent à tenir… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • arc-boutant — arc bou tant ([aum]r b[ooma] t[aum]N), n. [F.] (Arch.) A buttress that stands apart from the main structure and connected to it by an arch; same as {flying buttress}. Gwilt. Syn: flying buttress [1913 Webster + WordNet 1.5] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Arc-boutant — Arcs boutants de Notre Dame de Paris L arc boutant ou arcboutant est un élément typique de l architecture gothique. C est un étai formé d un arc en maçonnerie qui contre bute la poussée latérale des voûtes en croisée d ogives et les achemine vers …   Wikipédia en Français

  • arc-boutant — (ar bou tan ; se prononce au pluriel comme au singulier) s. m. 1°   Terme d architecture. Construction extérieure qui se termine en forme de demi arc, et qui sert à soutenir un mur. 2°   Terme de charpentier. Pièces de bois qui servent de soutien …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • ARC-BOUTANT — s. m. (On ne prononce point le C.) Pilier ou construction de maçonnerie qui finit en demi arc, et qui sert à soutenir par dehors une voûte, un mur, etc. Un des arcs boutants est tombé, et la voûte s est entr ouverte.   Il se dit également, en… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • arc-boutant — arc bou·tant …   English syllables

  • ARC-BOUTANT — n. m. T. d’Architecture Pilier ou construction de maçonnerie qui finit en demi arc et qui sert à soutenir par dehors une voûte, un mur, etc. Il signifie par extension, en termes de Charpenterie, Pièce de soutien. Des arcs boutants …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • arc-boutant — /annrddk booh tahonn /, n., pl. arcs boutants /annrddk booh tahonn /. French. See flying buttress. [lit., thrusting arch] * * * …   Universalium

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.